Free développe et conçoit lui même la Freebox et certains équipements de son réseau. Pour protéger ses innovations, l'opérateur enregistre des brevets et en juin 2014, Freebox SAS a déposé un brevet intitulé : "Système de distribution et de sélection de flux audio et/ou video multiples vers des périphériques actifs à partir d'un équipement serveur domestique". Un nom un peu long pour désigner du "multiroom".

Le multiroom est une fonctionnalité qui existe déjà et qui permet de diffuser un flux audio dans une habitation vers plusieurs périphériques compatibles : le plus souvent, ce sont des enceintes connectés. Des systèmes de ce type sont commercialisés par Sonos et Bose par exemple mais à des prix de plusieurs centaines d'euros. Le Chromecast audio, beaucoup moins onéreux, propose également cette fonctionnalité. Mais ces systèmes ne permettent de diffuser que de l'audio là ou le brevet de Free propose de gérer l'audio ET la vidéo.

Sur le schéma ci-dessus, on retrouve un équipement serveur en 10 (la Freebox Server par exemple), un boitier multimédia en 20 (la Freebox Player par exemple), une télévision en 18 et des enceintes en 14 qui peuvent être connectés par des boitiers CPL ou du Wifi. Il deviendrait ainsi possible de diffuser une webradio dans la chambre des enfants, une vidéo sur la télévision du salon et d'écouter Spotify dans la cuisine, le tout simultanément. Ce système permettrait également de suivre le déplacement et les souhaits d'un utilisateur dans les différentes pièces de l'habitation, avec une reconfiguration rapide des périphériques actifs.

L'innovation proposée par Free se veut également simple et intuitive. Avec un bouton sur chaque périphérique, les utilisateurs pourront :

  • Commencer à écouter un flux qui n’est écouté nul part ailleurs dans l’habitation
  • Rejoindre un flux déjà diffusé par un autre appareil de l’habitation
  • Quitter un flux pour cesser toute diffusion là où se trouve l’utilisateur
  • Reprendre l’écoute d’un flux préféré, qui n’était plus diffusé

A l'heure actuelle, on ne sait pas encore si ce brevet a été déposé dans le cadre d'une innovation prévue pour la Freebox V7 mais fin 2012, le magazine Capital écrivait à propros de la Freebox V7 :

"Alors, à quoi ressemblera la prochaine Freebox ? [...] Selon nos informations, après s’être déjà en partie substitué aux PlayStation en proposant des jeux vidéo, Free devrait continuer de phagocyter les autres objets du salon, en intégrant une chaîne hi-fi par exemple."

A noter que si un tel système devait voir le jour sur la Freebox V7, Free proposerait sûrement dans sa boutique des enceintes compatibles à la vente. Qu'en pensez-vous ? Un système de diffusion multiroom de ce type vous intéresse t-il ?

Article suivant Article précédent

Blog Comments powered by Disqus.